Olivier COMBREAU

Thèse (215 p.) - 1992

Université de Rennes I

  Etudes des variations saisonnières du régime, des exigences alimentaires chez la caille des blés (Coturnix coturnix coturnix)

Approche causale et fonctionnelle

RÉSUMÉ  
     

Afin d'appréhender les variations saisonnières du régime, des exigences et de la sélectivité alimentaires des cailles des blés (Coturnix coturnix coturnix), nous avons envisagé tour à tour l'écologie, la physiologie et l'éthologie alimentaires de l'espèce.

Dans la première partie de ce travail, nous avons analysé le contenu de 393 jabots de cailles prélevées sur toute la façade atlantique de l'aire de répartition de l'espèce. Lorsque cela s'y prêtait, nous avons extrait des systèmes étudiés l'information spécifiquement liée aux manisfestations des différents états physiologiques qui motivent l'orientation alimentaire. Au cours de la mue, de l'accumulation lipidique et de l'hivernage, l'essentiel du régime alimentaire se compose de semences, de fruits cultivés et d'adventices des cultures. Dans les milieux qui ont su préserver une grande diversité des ressources et des biotopes, la caille semble utiliser pleinement l'éventail des disponibilités qui lui sont offertes. A la reproduction, nous constatons un changement majeur des préférences alimentaires. Toutes les cailles, mâles et femelles, manifestent à un degré élevé une motivation particulière pour les invertébrés qui constituent alors plus de 65% de l'apport d'énergie des échantillons extraits des jabots. Enfin, nous avons montré qu'en trois à quatre semaines, les néonates passent d'une consommation exclusive d'arthropodes à un régime proche de celui des parents.

Dans un second chapitre, nous avons mesuré la consommation des cailles adultes placées dans une situation de libre accès à des aliments diversifiés. Cette expérience nous permet de rendre compte des variations d'ingérés d'énergie et de nutriments chez la caille des blés adulte au cours du cycle annuel et de les comparer à ce que nous avons découvert en milieu naturel. Après avoir constaté une réorientation alimentaire majeure et supra-individuelle vers un aliment à haute teneur en protéines à la reproduction chez les femelles, nous avons conduit des recherches sur l'incidence des carences protéiques et énergétiques sur le succès reproducteur. Un régime alimentaire à base de blé provoque une réduction de la taille de la ponte et de la taille des oeufs, ainsi qu'une réduction de l'éclosabilité et du poids des cailleteaux à la naissance.

Dans la troisième partie de cette thèse, nous avons mesuré précisément le déroulement de la croissance et les variations de l'ingéré d'énergie et de nutriment en fonction de l'âge. Puis, nous avons expérimenté les effets de carences en énergie et en protéines sur les paramètres de croissance. C'est entre le 7ème et le 13ème jour que les cailleteaux semblent le plus vulnérables aux carences alimentaires puisqu'ils ingèrent alors près de 4 kj/g/j d'un aliment contenant au minimum 25% de protéines.

Enfin, dans le dernier chapitre, nous avons étudié les variations saisonnières de la sélectivité alimentaire chez la caille des blés. Nous rapportons les choix alimentaires effectués par des adultes en milieu semi-naturel en fonction de leur statut physiologique. Nous avons étudié également la sélectivité alimentaire des cailleteaux sur le terrain en comparant une analyse exhaustive des peuplements d'invertébrés des milieux de lâchers aux choix exprimés par les cailleteaux.

MOTS CLES - Caille des blés - Coturnix coturnix coturnix - régime alimentaire - énergie - protéines - sélectivité alimentaire - cycle annuel - croissance.

 

Retour liste  

[Accueil] [Site] [Espèce] [Thèse]

Haut de page

La caille des blés - Patrick MUR